Un peu d’histoire

1500

Tradition et savoir-faire

Depuis le Moyen-Âge, le métier d’orfèvre est transmis de maître à apprenti. Cette tradition assure parfaitement le « faire », à savoir la fabrication. Mais au XIXe siècle, la joaillerie française prend conscience que la conception nécessite un surplus de formation dans l’élaboration du bijou : volume par le modelage, dessin pour la création. Plus généralement, l’artisanat se rapproche d’études artistiques.

1864

Création de l'école

Aussi, dès 1864, la jeune Chambre Syndicale de la Bijouterie-Joaillerie décide de créer une Ecole de joaillerie pour former les futurs artisans-joailliers. Le métier ne disposant pas encore de locaux, les cours de dessin de bijoux sont enseignés d’abord au Conservatoire des Arts et Métiers. De grands noms, tels Boucheron ou Vever, soutiennent ce projet.

1900

L'ouverture

L’Ecole s’ouvre à des cours d’émaillage, de ciselure, de dorure… Le travail des élèves est couronné par une médaille d’or à l’Exposition Universelle de 1889 et le Grand Prix de l’Exposition Universelle de 1900.

En 1919, la Chambre syndicale inaugure son nouvel immeuble au 58, rue du Louvre, et déjà visionnaire, consacre 90 % de l’espace à son Ecole sur six étages. Les programmes s’enrichissent, s’adaptant aux nouvelles technologies et toujours en réponse aux besoins des ateliers.

2002

Un patrimoine qui perdure

A partir de 2002,les grandes Maisons de la Place Vendôme parrainent tour à tour les promotions : Boucheron, Bulgari, Cartier, Chaumet, Dior, Fred, Louis Vuitton, Piaget, Van Cleef & Arpels.

Depuis sa création en 1864, l’UFBJOP a pour mission de promouvoir les métiers de la bijouterie joaillerie, de valoriser leur patrimoine historique, et de les accompagner dans leur évolution.
C’est la Maison de tous les acteurs de la joaillerie, elle rassemble toutes ses disciplines dans une vision universelle de cet artisanat devenu aujourd’hui une industrie du luxe mondialement reconnue, grandes marques de la place Vendôme, fabricants joailliers, marques de créateurs, designers, sertisseurs, orfèvres, négociants en métaux précieux, diamantaires, négociants en pierres et perles.

2017

Une résonance à l'international

Comptant un chiffre d’affaires de 5,2 milliards d’euros d’exportation, l’UFBJOP représente une industrie française hautement compétitive au sein du marché mondial de la joaillerie.

La Haute Ecole de Joaillerie prépare aujourd’hui à tous les diplômes de la branche : Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP), Brevet des Métiers d’Art (BMA), mais aussi Certificat Supérieur de Joaillerie (CSJ) ou Bachelor Design Bijou.

Elle entend également valoriser les techniques nouvelles de conception de bijoux par ordinateur, en résonance avec les exigences du métier et l’ouverture à l’international.

L’Ecole forme près de 600 apprenants par an aux métiers de la joaillerie bijouterie, gemmologie, en formation initiale, en alternance et en formation professionnelle continue. Le taux d’employabilité de 100% de ses diplômés fait de la Haute Ecole de Joaillerie le vivier des ateliers, des grandes Maisons de luxe et de l’ensemble de la filière.

Dans une dynamique anticipatrice, la Haute Ecole de Joaillerie s’internationalise et adapte sans cesse leurs enseignements aux besoins du Métier.

2018

Notre Histoire, votre histoire : rejoignez la Haute Ecole de Joaillerie

Vous souhaitez en savoir plus sur notre établissement et/ou entreprendre une démarche d’inscription

Contactez-nous : 01 40 26 98 00 / contact@bjop.fr